Publié le

Comment devenir un sportif respectueux de l’environnement

Comment devenir un sportif respectueux de l'environnement

En tant qu’amoureux de sports en pleine nature, nous avons à cœur de conserver un environnement propre. La nature est notre terrain de jeu et nous voulons la préserver. Mais vous êtes-vous déjà posé la question de la quantité de déchets que vous générez en tant que sportif ? Vêtements, chaussures, matériel en fin de vie, sans compter les emballages de vos barres de céréales, gels, bouteilles plastiques, etc.

Et lorsqu’on participe à des évènements sportifs, nous sommes loin d’être les plus écolos … Certains organisateurs de courses jouent le jeu en adoptant une démarche écoresponsable. Ils proposent un ravitaillement zéro déchet, privilégient le covoiturage, réduisent les cadeaux finisher importés de milliers de kilomètres. Mais ne nous voilons pas la face. En pratiquant notre sport, nous sommes inévitablement responsables de quelques dégâts sur l’environnement.

Je ne vous jette pas la pierre. Moi-même, j’achète 1 à 2 paires de chaussures de course par an et j’adore participer à des courses officielles qui sont des vraies fêtes et de belles occasions de mesurer ma progression.

Cependant, si on veut limiter notre impact négatif sur l’environnement, la première étape est d’être conscient de notre responsabilité.

Il existe une multitude d’initiatives pour nous aider à gérer les déchets que nous générons par notre pratique sportive. À l’image de Run Collect qui récupère les chaussures usagées pour les redistribuer aux plus démunis ou les recycler. En cherchant bien, on trouve toujours un petit geste à faire pour limiter notre impact sur l’environnement.

Dans cet article, je ne vous parlerai ni de chaussures, ni de vélos, ni de vêtements, mais plutôt de mon sujet préféré : l’alimentation sportive. Dans ce domaine, il y a plein de choses à faire pour réduire nos déchets !

Pourquoi c’est un problème de générer des déchets ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, vous vous demandez peut-être en quoi c’est un problème de générer des déchets ? Après tout, tout le monde génère des déchets et il est difficile d’imaginer un monde sans déchet. Tant qu’ils sont correctement triés ou jetés, il n’y a pas de problème, si ?

Ce n’est pas si simple.

Les déchets qui finissent dans la nature

Quand on parle de pollution par les déchets, on pense immédiatement aux déchets qui finissent dans la nature. Abandonner ses déchets dans la nature souille nos paysages et pollue les sols, les cours d’eau et donc les océans, les nappes phréatiques et l’air. Je vous entends d’ici : “Moi, je fais toujours attention et je n’ai jamais rien jeté dans la nature”. C’est très bien. Mais je ne pense pas que tous les déchets que l’on retrouve dans la nature soient systématiquement le résultat d’actes malveillants.

Un déchet a très vite fait de s’échapper de votre poche sans que vous vous en rendiez compte. Ou bien, vous ouvrez l’emballage plastique d’une barre de céréales et un petit morceau de plastique vous échappe et se fait emporter par un coup de vent. Au moment où vous vous en rendez compte, il est déjà trop loin pour que vous le rattrapiez. (Mais que faisiez-vous avec une barre dans un emballage individuel jetable aussi ??? 🤦 )

durée de décomposition des déchets

Les déchets correctement jetés à la poubelle

En jetant consciencieusement nos déchets à la poubelle, et en triant ce qui peut l’être, nous faisons déjà un beau geste pour protéger l’environnement. En triant nos déchets, on diminue la quantité de déchets à enfouir ou incinérer.

Le carton, le papier, le verre et l’aluminium correctement triés sont recyclables mais beaucoup finissent encore aux ordures ménagères.

Pour le plastique, bien qu’il soit toujours préférable de bien le trier, tous les plastiques ne pourront malheureusement pas être recyclés à 100 %. Seuls certains plastiques sont effectivement recyclés, notamment le PET* des bouteilles d’eau. Mais même pour ces plastiques, il n’est pas possible de les recycler à 100%. Et pour les autres, c’est plus compliqué. La plupart sont incinérés. En réalité, le plastique est loin d’être parfaitement recyclable.

On en vient à la partie la plus sombre des déchets. Certains d’entre eux sont exportés vers des pays émergeants pour être “traités”. Mais ces pays ne disposent pas des ressources nécessaires pour valoriser correctement ces déchets. C’est une catastrophe environnementale et sanitaire pour ces pays qui se retrouvent avec de véritables décharges. Sans parler de l’empreinte carbone liée à tous les kilomètres parcourus par ces déchets.

Pour résumer, trier ses déchets est un geste indispensable pour préserver l’environnement. Mais dans la majorité des cas, même les déchets correctement jetés finissent par polluer d’une manière ou d’une autre. Entre les déchets mal triés et ceux qui ne peuvent pas être recyclés, plus de la moitié de nos déchets finissent enfouis ou incinérés.

 * PET = Polytéréphtalate d’éthylène (PolyEthylene Terephtalate en anglais). C’est le plastique des bouteilles et de certains emballages alimentaires.

Le meilleur emballage est celui qu’on ne produit pas

Vous l’aurez déjà compris avec les deux paragraphes précédents : générer un déchet n’est jamais une bonne chose. Qu’il soit lâché dans la nature ou correctement jeté, il engendre une pollution ou une dépense énergétique pour le traiter.

Et si nos déchets pouvaient entièrement disparaître sans aucun effort, ils seraient quand même à éviter. Pourquoi dépenser des ressources (matériaux, énergie, main d’œuvre, etc.) dans la fabrication de quelque chose qui finira par être jeté ? C’est notamment la raison pour laquelle chez l’hexagone, nous avons abandonné le bioplastique au profit de notre boîte réutilisable.

Randonneur au château du Falkenstein
Envoyée par Olivier, randonneur au château du Falkenstein

Comment éviter les déchets dans votre alimentation sportive ?

Choisissez une alimentation sportive zéro déchet

Pour le moment, (très très) rares sont les marques d’alimentation sportive qui proposent des encas entièrement sans emballage jetable. Mais pour vos barres de céréales, vous pouvez vous tourner vers l’hexagone. Grâce à leur contenant réutilisable, nos barres n’ont aucun emballage individuel jetable. C’est un gros bénéfice pour l’environnement !

Si vous préférez préparer votre encas sportif maison, il existe une multitude de recettes faciles. Des energy ball, aux barres de céréales, en passant par les gâteaux de l’effort, vous trouverez forcément votre bonheur en cherchant des recettes sur internet. D’ailleurs, dans un précédent article, je vous ai donné toutes les clés pour fabriquer vous-même vos barres de céréales. J’y explique comment choisir vos ingrédients en fonction de vos besoins qui dépendent de votre activité sportive.

En ayant un encas sans emballage jetable, vous avez déjà un bon point de départ pour une alimentation sportive zéro déchet ! Mais si vous emballez votre encas dans un sachet en plastique ou un film en aluminium, ça n’a plus aucun sens. Nous allons voir dans la suite de cet article comment faire pour rester 100 % zéro déchet de A à Z.

Conserver vos barres de céréales zéro déchet

Que ce soit les barres de céréales l’hexagone dans leur boîte réutilisable, ou vos barres de céréales faites maison, elles doivent être conservées dans un contenant hermétique. La boîte réutilisable l’hexagone fait parfaitement l’affaire pour cela. En gardant la boîte bien fermée, vos barres de céréales restent à l’abri de l’humidité et se conservent jusqu’à 6 mois. Pour vos barres faites maison, vous pouvez utiliser un n’importe quel contenant hermétique. Pour pouvoir conserver vos barres le plus longtemps possible elles ne doivent pas être exposées à l’humidité.

Concernant la température, vous devez veiller à ne pas dépasser les 20 – 25 °C, que ce soit pour les barres de céréales l’hexagone ou pour vos barres faites maison. (Les barres blindées d’additifs que vous trouverez ailleurs sont un peu plus résistantes aux variations de températures mais elles n’ont pas beaucoup d’autres avantages 😄). Au-delà de 25°C, le miel qui compose les barres de céréales se liquéfie et vos barres ramollissent et risquent de coller entre elles. La plupart du temps, une conservation dans votre placard sera parfaite.

L’astuce en plus : Pour les jours de forte chaleur en été, si vous ne parvenez pas à garder votre intérieur au frais, vous pouvez tout à fait placer les barres de céréales au réfrigérateur. Dans ce cas, il faudra juste les sortir quelques minutes avant de les manger pour que leur texture soit optimale et non cassante.

Transporter vos barres de céréales zéro déchet

Beewrap barre de céréales l'hexagone

Si vous voulez partir à l’aventure, en randonnée, course à pied, vélo, il vous faudra 1, 2, ou 3 barres de céréales à emporter avec vous.

Pour ne pas générer de déchet, il existe une solution réutilisable pour transporter votre encas : le beewrap. Il s’agit d’un morceau de tissu enduit de cire d’abeille. Si vous êtes déjà incollable sur le zéro déchet, vous connaissez sans doute déjà cet accessoire. Il est possible de le fabriquer soi-même à partir de chutes de tissus et de pastilles de cire d’abeille. Sinon, certaines entreprises françaises font ça très bien. Vous pouvez vous tourner vers Apifilm ou Cirophane si vous souhaitez vous en procurer.

Il suffit d’emballer votre/vos barre(s) de céréales dans le beewrap pour pouvoir l’emporter où vous le souhaitez. Une fois votre aventure terminée, vous n’aurez qu’à nettoyer votre beewrap à l’eau savonneuse froide. Il est important de ne pas utiliser d’eau chaude pour ne pas faire fondre la cire.

L’avantage des beewraps pour transporter vos encas, c’est que la cire d’abeille protège extrêmement bien de l’humidité (pluie, transpiration). Et c’est une solution entièrement zéro déchet !

Cette solution n’est cependant pas parfaite. Pour les randonneurs et les coureurs lents comme moi (team tortue 🐢, on est là !) , c’est plutôt facile de déplier le beewrap pour en sortir une barre de céréales. En revanche, pour les coureurs plus rapides ou nos amis les cyclistes qui ont besoin de leurs deux mains pour avancer en toute sécurité, le beewrap n’est sans doute pas la solution la plus pratique.

Malheureusement, à ce jour, il n’existe pas de solution zéro déchet plus pratique que celle que je vous ai présentée avec le beewrap. Si vous en connaissez une, n’hésitez pas à me la faire découvrir en commentaire.

L’avenir du zéro déchet dans l’alimentation sportive

Le beewrap est une bonne solution zéro déchet. Mais elle n’est pas parfaite car elle manque un peu de praticité. La bonne nouvelle, c’est que d’ici quelques mois une meilleure solution verra le jour 😉.

Je sais que pour toutes vos aventures, emporter une source d’énergie est indispensable pour aller loin et rester en forme au fil de votre sortie. Et même pour les sportifs les plus soucieux de préserver l’environnement, il est important d’avoir un encas pratique à attraper et à manger sans s’arrêter.

C’est pourquoi, je me suis alliée à deux designers pour créer un accessoire zéro déchet pour les barres de céréales. Avec cette nouvelle solution, vous pourrez transporter votre alimentation sportive sans générer de déchet. En effet, contrairement aux emballages de la plupart des barres de céréales qui finissent à la poubelle, cet accessoire sera réutilisable à l’infini et respectueux de l’environnement. Et il sera bien plus pratique que toutes les solutions zéro déchet qui existent déjà.

Je suis convaincue que ce produit va révolutionner l’alimentation sportive pour tous ceux qui souhaitent préserver l’environnement ! (Oui révolutionner, on n’a pas peur des mots ici !) Pour être parmi les premiers informés de sa sortie, inscrivez-vous à la newsletter. C’est dans ce mail mensuel que je dévoile les coulisses et toutes les nouveautés en avant-première. Et pour ce projet, c’est parmi les lecteurs de la newsletter que je vais rechercher les testeurs qui vont l’essayer avant tout le monde et qui nous aideront à parfaire les derniers détails si besoin.

Partager
Poster
Tweeter
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Merci pour votre inscription à bientôt !

Envie de révolutionner l’alimentation sportive ? 

Complétez le formulaire ci-dessous et vous serez re-contacté très bientôt.

Portrait Pauline

Article : Pauline Fournier.
Photos : Mehdi Bouchareb
Mars 2022

Pour aller plus loin :

« Prévention et gestion des déchets ». Agence de la transition écologique.

  • À propos des chiffres sur les déchets :

« La collecte des déchets ». Agence de la transition écologique.

  • À propos de l’exportation des déchets :

« L’exportation des déchets ». Brut, 14 mai 2019.

  • À propos du recyclage :

« Que deviennent réellement nos déchets plastiques ? ». France tv, 28 avril 2021.

  • À propos de comment sont gérés les déchets :

« Traitement des déchets ». SYCTOM.

  • À propos de l’incinération des ordures ménagères :

« L’incinération des ordures ». Actu environnement.

Pour un coup de boost,
quand vous en avez le plus besoin.

Suivez l'aventure,
Rejoignez notre club !

Pour ne rien louper de l’aventure l’hexagone, des nouveautés, des surprises, offres et évènements c’est par ici !
RDV chaque premier mardi du mois à 7h dans votre boîte mail.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Félicitation pour votre inscription.